Quels sont les 10 principes comptables ?

Les bases de la finance sont essentielles à toute entreprise et organisation. Elles comprennent les principes que toute entreprise doit suivre en matière de comptabilité, de planification fiscale, de gestion et de contrôle financier de ses actifs afin d’avoir une activité efficace et performante. Voici les 10 principes comptables que tout directeur financier doit connaître.

1. La continuité d’exploitation

Le principe de continuité d’exploitation est l’hypothèse selon laquelle votre entreprise continuera à fonctionner. Il permet aux entreprises de comptabiliser les actifs et les passifs à la valeur actuelle des flux de trésorerie futurs. Vous pouvez utiliser ce principe lorsque vous achetez un actif parce que vous voulez l’utiliser à l’avenir et que vous serez en mesure de le vendre à un prix supérieur à celui que vous avez payé.

2. L’indépendance des exercices

Ce principe repose sur l’idée que chaque année fiscale doit être séparée des autres années. Cela signifie qu’une entreprise ne doit pas utiliser les chiffres des années précédentes comme référence pour les projections de l’année en cours. Si une entreprise a plus d’ exercice, elle doit avoir des comptes distincts pour chaque période.

3. Les coûts historiques

Le principe des coûts historiques signifie que la valeur d’un actif est enregistrée au prix d’achat initial, plutôt qu’à sa valeur marchande actuelle. Ce principe est utilisé par la plupart des entreprises parce qu’il fournit une méthode cohérente pour mesurer les bénéfices dans le temps et qu’il peut être facilement comparé à d’autres entreprises dans des secteurs similaires.

4. La prudence

Ce principe consiste à faire preuve de prudence lors de la prise de décisions qui pourraient affecter l’avenir de l’entreprise. La prudence consiste à ne pas prendre de risques inutiles qui pourraient affecter la survie ou la rentabilité de votre entreprise. Le DAF est responsable de la prudence car il a le pouvoir de prendre des décisions importantes, telles que la réalisation d’investissements importants ou l’expansion sur de nouveaux marchés, qui peuvent affecter les perspectives de croissance de l’entreprise.

5. La permanence des méthodes

La permanence des méthodes signifie que la méthode comptable utilisée par une entreprise doit être la même année après année. Ce principe est très important car il permet aux investisseurs, créanciers et autres utilisateurs des états financiers de comparer les résultats dans le temps.

Si une entreprise utilise des méthodes différentes au cours de différents exercices, il devient difficile de comparer ses performances dans le temps.

6. L’importance relative

L’importance relative est le concept selon lequel un montant doit être suffisamment significatif pour influencer la prise de décision d’une personne raisonnable. En comptabilité, elle fait référence à tout montant qui est suffisamment significatif pour affecter les états financiers. Le concept d’importance relative est utilisé pour déterminer si une erreur s’est produite ou non, par exemple un solde de compte de bilan incorrect ou une erreur dans la déclaration des produits et des charges.

7. La non-compensation

Ce principe stipule qu’aucun paiement ne doit être effectué ou reçu par une entreprise à moins qu’il ne s’agisse de biens ou de services rendus. Le principe de non-compensation interdit également aux entreprises de verser des dividendes à leurs actionnaires si elles ne disposent pas de bénéfices non répartis suffisants pour le faire.

8. La bonne information

Les états financiers sont une représentation de la performance financière d’une entreprise dans le temps. Toutes les entreprises doivent produire un bilan, un compte de résultat, un tableau des flux de trésorerie et un état des bénéfices non répartis sur une base annuelle. L’objectif de ces rapports est de fournir des informations fiables sur la santé et les performances financières de l’entreprise afin qu’elles puissent être utilisées par les investisseurs, les créanciers, la direction et autres.

9. La prééminence de la réalité sur l’apparence

Ce principe repose sur la conviction que les gens prennent des décisions en fonction de ce qu’ils voient et entendent, et non de ce qu’ils savent être vrai. Il est important qu’une entreprise fournisse des informations exactes sur sa situation financière afin que les actionnaires puissent décider en connaissance de cause d’investir dans cette entreprise. C’est pourquoi il est important qu’un directeur financier soit capable d’évaluer la situation actuelle de l’entreprise, puis de développer des stratégies pour l’améliorer afin de satisfaire les actionnaires et de les inciter à investir davantage dans les plans de croissance futurs de l’entreprise.

10. L’intangibilité du bilan d’ouverture

Le bilan d’ouverture est souvent utilisé comme point de référence pour d’autres transactions financières. Il s’agit d’un instantané de l’actif, du passif et des capitaux propres de l’entreprise à un moment précis, généralement le 1er janvier. Le bilan d’ouverture doit être préparé conformément aux principes comptables généralement reconnus (PCGR), car il fournit des informations sur la situation financière de l’entreprise à un moment précis et peut être utilisé comme point de référence pour d’autres transactions impliquant des actifs ou des passifs.

Quels sont les 10 principes comptables ?
Retour en haut